Préparer mentalement son tout-petit à un long voyage

Dans quelques jours, je pars avec mes deux minis pour un voyage chez les grands-parents. Bon, ça n’a l’air de rien comme ça, mais ça implique quand même 2 heures de voiture, 3 heures de train, une nuit à l’hôtel, un vol de 7 heures transatlantique, puis 5 heures de route pour terminer et arriver chez mamie et papi. Mes enfants semblent (pour l’instant) bien gérer les grands changements que nous leur imposons par nos déménagements et voyages, et je pense que ça passe grandement par le temps que nous investissons dans la préparation mentale avant le grand changement, ou la grande aventure. Voici donc mes petits trucs pour préparer vos tout-petits (2-5 ans) avant un grand voyage.

 

  • Commencer à en parler quelques semaines d’avance

Pour un enfant, le temps, les semaines et les mois, c’est sûr que c’est un peu relatif. Mais si je commence à en parler aux petites quand c’est rendu une question de ‘’3-4-5-6 dodos’’, et bien c’est souvent très soudain à gérer pour elles. Je commence un mois plus tôt à parler plus concrètement du voyage. Je n’ai pas peur que ce soit trop long pour elles d’attendre, ça reste assez abstrait, mais je parle des grands lignes. La saison qu’il fera, le moyen de transport pour y aller, le fait que ce sera un peu long pendant le trajet, etc. Rien de trop spécifique, mais assez pour qu’elles soient au courant.

 

  • À deux semaines du voyage, y aller dans le détail du planning.

Quand le jour ‘’J’’ se rapproche un peu, je commence à parler de l’ordre du voyage. Ça a l’air de bien sécuriser ma grande, de connaître ‘’un peu’’ la routine qui l’attend. Le train en premier, l’avion après, les deux premières semaines passées à tel ou tel endroit à voir telle ou telle personne, de quoi visualiser le truc un peu!

  • Gérer votre stress personnel afin de ne pas l’éclabousser (trop) sur les petits

Ça a l’air simpliste comme ça, je sais. Mais les minis sont des éponges. Un soir cette semaine, je me suis mise à over-thinker le fait que je n’aime pas trop passer par l’aéroport de Paris ces temps-ci. Alors pilates cette semaine, yoga, visualisation positive, etc!

  • Choisir des repas, vêtements, jouets réconfortants.

Dans les valises, je mets tous les vêtements préférés des filles. Le pyjama deluxe, la robe qui brille qu’elle adore, les (sacro-saints) doudous, leurs petites couvertures préférées… De quoi ne pas les déstabiliser complètement. J’emmène les purées que mon bébé préfère pour le vol, je choisis un repas extra safe pour la plus grande (pour vrai, même si elle mange deux fois de la pizza en deux jours, ça ne risque pas d’être grave à long terme sur sa santé.) Des petites surprises, (un nouveau cahier à dessin!) et le tour est joué.

  • Répondez clairement et honnêtement à ses questions, même si les réponses ne sont pas nécessairement celles que l’enfant voudrait entendre.

Bon je ne parle pas ici de leur faire peur avec des réponses d’adultes…Mais il faut qu’il sache à quoi s’attendre pour ne pas vivre de déception. Ne lui cacher pas que sa cousine ne sera pas là à son arrivée, ne minimisez pas le temps d’attente en cas de retard… Il faut qu’il sache à peu près à quoi s’attendre, même s’il y a des détails qui lui déplaisent un peu!

Évidemment je précise que mes conseils n’ont rien de professionnels, juste un peu d’expérience de voyage!

Biensûr s’ils peuvent faire le voyage en partant le plus reposé possible.. Mais ça vous le saviez déjà!

AH! Et cette fois j’essaie une semaine de pro-biotiques pour ma fille de 3 ans avant le départ. Histoire d’essayer d’éviter le plus de virus possible en chemin!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s